18 milliards de yuan d’investissement d’une compagnie chinoise dans le chemin de fer d'Iran
26 June, 2018
Lettre du bâzâr est une nouvelle offre de Lettres Persanes adressée aux professionnels. Recevez chaque semaine, sous forme d'une newsletter éco, les informations économiques provenant des sources iraniennes dans votre boite de mail.
Photo: Mehr

Lettres Persanes revient sur les dynamiques économiques dont il a récemment été question en Iran.
Au menu : les marchés les plus prometteurs pour les marchandises iraniennes, investissements des compagnies chinoises et russes dans le chemin de fer, une minute de focus sur  85 millions de dollars d'investissement de l'Inde dans le port de Beheshti à Chabahar, deux mots sur la nouvelle stratégie de la Chine dans le marché iranien. On termine avec le résumé de l'analyse du grand économiste iranien, Mohsen Renani.

18 milliards de yuan d’investissement d’une compagnie chinoise dans le chemin de fer

Une compagnie chinoise investie dans un projet de développement de 500 kilomètres de chemin de fer entre Mashhad, la deuxième ville du pays (située au nord-ouest de l’Iran), Bojnord et Gorgan. Aux côtés de l’entreprise locale qui est l’Organisation du Logement et de la Construction d'Astané Qods (basée à Mashhad), la compagnie chinoise s’engage de même dans la réalisation de ce projet ferroviaire qui a pour but de développe le corridor qui lie le sud de l’Iran, via le port de Chabahar (au sud-est du pays) avec les pays de l’Asie centrale. Un investissement de 18 milliards de yuan chinois a été alors prévu et conclu.

Mise en contexte : avec la création de 900 kilomètres de rails l’an dernier, la compagnie nationale Sakht a enregistré « un record en la matière » en Iran.

3 milliards de dollars de fond russe dans la fabrication de wagons en Iran

Le centre de développement du commerce étranger de la Russie investit dans un projet commun avec l’Iran pour produire six milles wagons en Iran. Il est aussi engagé dans la couverture de l’assurance de ce projet. La vente des produits russes dans le secteur ferroviaire a débuté dès 2014.

« Le centre du développement du commerce étranger de la Russie soutient les activités des entreprises russes à l’international » affirme Mettre Fradkov. « Le Centre soutient toutes les activités financières, de l’assurance et autre activité, et attribue des subventions aux entreprises russes. » rajoute-t-il selon l’agence de presse Mehr. Plusieurs ministres font partis du conseil d’administration de ce Centre dont le Premier ministre russe est le président.

Vous pouvez lire gratuitement un exemple du Lettre du bâzâr en cliquant ici.

Voulez-vous recevoir chaque semaine la newsletter éco dans votre boite de mail ?  Abonnez-vous à la « Lettre du bâzâr ».

 

 

© 2016 Lettres Persanes. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu du site est strictement interdite sauf autorisation écrite de Lettres Persanes.